Nos actions

État de Washington

Homelessness and Family Stability

Arrière

Imprimer

Famille devant leur foyer de Croft Place, dans l’ouest de Seattle.

NOTRE OBJECTIF 

est de réduire le nombre de familles sans-abri et d’améliorer les systèmes répondant aux familles qui traversent une crise du logement dans les comtés de King, Pierce et Snohomish. 

Le défi

EN BREF

Les familles avec des enfants représentent près de la moitié des 20 000 personnes qui n’ont pas d’endroits où dormir chaque soir dans l’État de Washington State.

Près d’un enfant sur quatre vit dans une famille ayant du mal à subvenir à ses besoins les plus élémentaires tels que le logement et la nourriture.

Building Changes, organisme à but non lucratif basé à Seattle et principal partenaire de la fondation, travaille avec les collectivités au niveau de l’État et au niveau local pour réduire de manière draconienne le nombre de familles sans-abri.

Le sans-abrisme et la stabilité familiale constituent l’un des axes d’intervention de la Fondation Gates dans l’État de Washington.

Berceau de l’innovation, l’État de Washington, bien qu'il accueille certaines des entreprises les plus prospères au monde, voit persister les inégalités sociales et la pauvreté. Trop de familles avec des enfants sont des sans-abri. De fait, un recensement réalisé sous les auspices des écoles de l’État de Washington pendant l’année scolaire 2011-2012, conformément aux dispositions de la loi McKinney-Vento, a révélé que plus de 27 000 enfants scolarisés étaient des sans-abri.

Le sans-abrisme a un impact considérable sur la santé et l’éducation des enfants, de même que sur l’aptitude de leurs parents à trouver un emploi et à le conserver. Les enfants sans-abri présentent deux fois plus de problèmes affectifs et comportementaux, notamment anxiété, dépression et repli sur soi.

Une famille peut perdre son logement pour bien des raisons. En raison de l’économie encore fragile aujourd’hui, un plus grand nombre de familles se retrouvent sans emploi et gagnent moins d’argent, ou leur foyer a été saisi. D’autres facteurs, notamment la violence au foyer, les crises de nature médicale et les problèmes de santé mentale ou d’addiction, accroissent plus avant la vulnérabilité des familles. Même en situation de prospérité économique, les familles sans emploi qualifié peuvent avoir du mal à trouver des logements abordables.

Notre opportunité

En 2000, début de notre engagement en faveur des familles sans-abri dans notre État, la fondation a lancé l’initiative Familles solides, programme de 40 millions de dollars sur huit ans, ayant pour objectif de tripler le nombre de logements temporaires disponibles et de l’associer à des services de soutien dans les trois comtés les plus peuplés de l’État : King, Pierce et Snohomish. À son terme en 2008, l’initiative avait favorisé la création de plus de 1 400 foyers provisoires pour les familles sortant du sans-abrisme.

Toutefois, le problème des sans-abri n’est pas résolu et notre travail est loin d’être terminé. Une réduction significative du nombre de familles sans-abri peut être obtenue uniquement par une approche méthodique et coordonnée fournissant aux familles à risque l’aide dont elles ont besoin, au moment opportun. Encore récemment, les familles qui se retrouvaient à la rue dans l’État de Washington devaient contacter plusieurs agences pour obtenir différents types d’assistance. Bon nombre d’entre elles restaient sur liste d’attente pendant des mois. Celles qui obtenaient un logement temporaire devaient attendre plus d’un an avant d’accéder à un logement permanent.

Peu à peu, la donne est en train de changer. En 2009, des partenaires dans les comtés de King, Pierce et Snohomish ont fait part de leur engagement ambitieux de réduire de manière draconienne le nombre de familles sans-abri. Ils ont joint leurs efforts à ceux du secteur privé, d’organisations à but non lucratif et de l’État de Washington pour signer ensemble un protocole d’accord par lequel ils s’engageaient à redoubler d’efforts en vue de réduire le nombre de familles sans-abri au cours des dix années suivantes. De concert avec Building Changes, organisation à but non lucratif qui a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la lutte contre ce fléau et qui est prête à prendre la tête de ces efforts, le moment est venu de fournir une réponse exhaustive au problème du sans-abrisme.

Notre stratégie

Notre objectif est de réduire de moitié le nombre de familles sans-abri dans la région de Puget Sound à l’horizon 2020. Pour ce faire, nous pensons qu’il est nécessaire de modifier le fonctionnement des systèmes qui traitent de ce problème. Dorénavant, la fondation a choisi d’investir dans une nouvelle méthode, sur la base des leçons tirées de nos expériences et des pratiques prometteuses mises en œuvre à l’échelle nationale. Nous collaborons avec Building Changes et les pouvoirs publics des comtés de King, Pierce et Snohomish pour déployer plus efficacement les services et financements existants à partir de tout un éventail de sources.

D’ici 2020, nous travaillerons en collaboration avec ces partenaires pour réduire de moitié tant le nombre de familles frappées par le sans-abrisme que la durée pendant laquelle les familles restent sans logis et le nombre de familles qui replongent.

Dans le cadre de nos efforts pour atteindre ces résultats bien précis, nous cherchons à influencer un certain nombre d’autres indicateurs du bien-être de la famille et de l’enfant qui affectent les familles en crise.

Pour que ces améliorations systémiques se concrétisent, nous avons identifié cinq principes qui ont contribué à réduire le nombre de familles sans-abri dans d’autres communautés des États-Unis. Ce sont ces principes qui guident nos investissements et le travail de nos partenaires communautaires :

  • Prévention. Nous pouvons aider les familles à conserver leur logement et leur éviter d’abord de se retrouver à la rue en leur proposant tout d’abord des services tels qu’une médiation avec les propriétaires, une assistance en cas de loyer et de factures impayés pour les services publics, et une aide en cas de besoins urgents en matière de transport, de garde d’enfants, d’habillement et d’alimentation.
  • Saisie coordonnée. Disposer d’un accès facilité aux services d’assistance, ou d’un guichet unique pour demander un recours, permet aux familles d’obtenir l’aide dont elles ont besoin le plus vite possible et de réduire les pertes de temps et les redondances au sein du système.
  • Attribution rapide de logements. Nous tentons de réduire la durée de séjour en hébergement d’urgence en attribuant rapidement aux familles des logements permanents, et en leur proposant souvent une aide au loyer adaptée à leur situation.
  • Programmes sur mesure. Des services d’assistance coordonnés, flexibles et adaptés aux besoins de chaque famille sont essentiels pour les aider à retrouver et à conserver stabilité et autonomie.
  • Opportunité économique. La stabilité du logement dépend d’emplois bien rémunérés et d’emplois stables et à long terme. En associant les services en matière de sans-abrisme aux programmes d’assistance financière, d’éducation et d’emploi, nous pouvons aider les personnes à trouver un emploi et à conserver leur logement.

Nous pensons que l’application de ces principes permettra de faire le meilleur usage possible de la vaste gamme de ressources disponibles et d’encourager les efficacités financières tout en maximisant l’utilisation optimale des logements et des services.

Axes stratégiques

Plansdes comtés

Les comtés de King, Pierce et Snohomish mettent en œuvre des plans complets de lutte contre le sans-abrisme des familles fondés sur les cinq principes décrits plus haut. Ces plans ont pour principal but d’éviter que les familles ne perdent leur logement et d’installer rapidement les familles qui perdent leur logis dans des logements permanents, accompagnés du soutien dont elles ont besoin pour se stabiliser et s’épanouir.

Building Changes œuvre en collaboration avec ses partenaires du comté pour aligner les efforts publics et privés pour réaliser la mission identifiée dans les plans du comté. De surcroît, cet organisme encourage les pouvoirs publics à tous les niveaux, les prestataires de service et les philanthropes à collaborer à l’élaboration et à la diffusion d’approches novatrices et à aider les différents systèmes à se renforcer mutuellement au service des familles.

Famille de Tacoma ayant trouvé un logement stable grâce au soutien de l’organisation des Catholic Community Services

Ceci inclut notamment la mobilisation des dollars déjà disponibles par le biais du Département des services sociaux et de la santé, de l’Office des logements sociaux et de fournisseurs privés et à but non lucratif de logements abordables, des conseils de développement de la main d’œuvre, des systèmes d’aide sociale à l’enfance et de lutte contre la violence au foyer, des universités communautaires, des académies et districts scolaires, du programme d’Aide temporaire aux familles dans le besoin, et de la loi sur la couverture médicale abordable — autant de sources de financement ayant des programmes qui aident les familles sans-abri. Dans la mesure du possible, les comtés et leurs partenaires ont également recours à de nouvelles ressources.

Les efforts des trois comtés bénéficient du soutien de subventions à l’innovation des systèmes accordées par Building Changes. Ces subventions fournissent aux comtés les financements dont ils ont besoin pour qu’un système à l’échelle du comté desservent les familles sans-abri au lieu qu’un organisme ou un département du comté desservent une population ciblée. Par exemple, Building Changes et le comté de King proposent actuellement des subventions au renforcement des capacités pour appuyer les organisations dans l’ensemble de la communauté qui veulent passer de la fourniture d’hébergement de transition à une approche de relogement rapide qui permette aux familles de se retrouver rapidement un logement permanent.

On trouvera ci-après quelques exemples des progrès accomplis par chaque comté.

  • Saisie coordonnée. Les comtés de King, Pierce et Snohomish ont élaboré des systèmes de saisie coordonnée visant à intégrer les efforts locaux. Chacun des modèles est conçu de manière spécifique pour tirer le meilleur parti des ressources du comté concerné. Ils partagent cependant tous un objectif commun : créer une approche commune pour donner aux familles un accès rapide et aisé aux services. Grâce à la saisie coordonnée, les sans-abri n’auront pas besoin de contacter plusieurs dizaines d’organismes pour obtenir l’assistance dont ils ont besoin, et les prestataires de services pourront aider leurs clients de manière plus efficace.

    Le comté de Pierce est le premier à avoir lancé un programme de saisie coordonnée au début de l’année 2011. Les premiers résultats sont encourageants : un plus grand nombre de familles stabilisées rapidement, et le taux d’inoccupation dans les refuges et unités de logement temporaires disponibles dans le comté est descendu du maximum atteint de 15 % à presque zéro.
  • Attribution rapide de logement. Les données et éléments de preuve recueillis révèlent que les familles sans-abri relogées rapidement retrouvent leur autonomie plus vite. Cette approche, dite de relogement rapide, est souvent moins coûteuse que les séjours prolongés dans des refuges ou des logements temporaires. Selon des recherches récentes, la vaste majorité (85 % ou plus) de familles rapidement relogées ne replongent jamais dans le sans-abrisme. Les programmes de relogement rapide fournissent souvent une assistance pour la recherche de logements, une aide au loyer et des services adaptés à leur situation.

Chaque comté se concentre sur l’expansion de programmes de relogement rapide afin d’aider les familles locales à se stabiliser plus rapidement. En réduisant la dépendance vis-à-vis des logements temporaires, intervention coûteuse tant pour les prestataires que pour les comtés, les communautés peuvent réaliser des économies et aider davantage de familles. Par ailleurs, les communautés peuvent également fournir un soutien et des services de manière plus intensive, notamment des logements temporaires et des logements permanents de soutien, à un plus petit nombre de familles ayant besoin d’un soutien plus complexe et plus intensif.

Tirerles enseignements des données

La fondation préconise un programme robuste d’évaluation permettant de suivre les progrès dans la réduction du sans-abrisme familial. De concert avec la société de recherche Westat, Inc., ainsi que Building Changes, chaque comté a pour mission d’apprendre ce qui fonctionne et de mesurer les succès à trois niveaux :

  • Familles. À l’aide d’une série de mesures, nous travaillerons collectivement pour déterminer si les familles perdent leurs logis. Nous examinerons également les situations de familles devenues sans-abri et mesurerons si elles sont restées dans leur logement plus longtemps, si elles ont reçu des services plus rapidement, si un nombre moins important de leurs enfants a été envoyé en familles d’accueil, et si leurs revenus ont augmenté.
  • Changements organisationnels. Dans le cadre de notre travail avec les prestataires de service, nous vérifierons si les services ont été fournis aux familles de manière plus efficace et efficiente.
  • Changements systémiques. Nous examinerons la manière dont différents systèmes fonctionnant ensemble ont amélioré les efforts collaboratifs pour répondre aux besoins des familles sans-abri.

Chaque année nous disposerons de données plus précises qui nous aideront à mieux comprendre les complexités du sans-abrisme familial et à mettre au point les meilleures réponses possibles pour nous aider soit à prévenir la perte d’un logis ou à réagir rapidement aux besoins des familles risquant de perdre leur logis ou l’ayant perdu. Les enseignements que nous avons tirés de nos expériences informent les activités dans l’ensemble de l’État afin qu’à l’avenir les communautés puissent offrir à chaque famille l’opportunité de pleinement s’épanouir et que chaque enfant ait un foyer où il se sente en sécurité.

Nouveaux efforts

Violence au foyer

La violence au foyer est la cause principale de sans-abrisme des femmes et des enfants, parce que bien des femmes qui fuient l’auteur de sévices n’ont nulle part où aller, se heurtent à la discrimination et perdent des heures de travail. Dans le but d’éliminer le logement comme motif pour lequel quelqu’un demeure dans une relation abusive, nous nous sommes associés à la Coalition contre la violence au foyer de l’État de Washington et un groupe de prestataires de services dans tout l’État dans le cadre du programme Domestic Violence Housing First (Priorité à l’hébergement dans les cas de violence au foyer).

La mission première de ce programme est d’aider les survivants à conserver ou à obtenir un logement permanent dans les meilleurs délais, en contournant souvent les refuges d’urgence. Les survivants et leurs enfants bénéficient également de services adaptés à leurs besoins particuliers, notamment un soutien au transport, une formation professionnelle et une aide financière temporaire pour leur permettre de demeurer dans leur foyer en toute sécurité.

Ce programme dessert les familles qui se heurtent à des obstacles considérables à la stabilité du logement, notamment les émigrés et réfugiés récemment arrivés, et les familles dans les régions rurales ou les réserves tribales où les options de logements abordables sont limitées. À ce jour, près de 80 % des familles ayant bénéficié d’une aide au titre du programme Housing First ont conservé ou obtenu un logement permanent.

Services d’aide sociale à l‘enfance

Selon des données récentes, près de 40 % des familles sans-abri de l’État de Washington travaillent avec les services d’aide sociale à l’enfance. Une étude menée récemment dans les comtés de King, Pierce et Snohomish révèle que les enfants de 25 % des familles sans-abri sont séparés de leurs parents, que ce soit volontairement ou en raison d’une ordonnance du tribunal ou d’une intervention des services de protection à l’enfance. Pour répondre aux besoins particuliers de ce nombre considérable de familles, nous avons fourni notre appui à une collaboration sans précédent entre l’organisme d’aide sociale à l’enfance de l’État et plus de 15 offices du logement dont l’objet est de combiner les ressources prévues pour le logement et les financements pour l’aide sociale à l’enfance en vue de permettre à cette population d’acquérir et de maintenir des logements stables pour leurs enfants.

Ce partenariat entre logement et aide sociale à l’enfance était l’une des composantes du succès de la demande de dérogation au Titre IV-E par l’État de Washington aux autorités fédérales, qui permettra une plus grande souplesse dans l’affectation des ressources des services d’aide sociale à l’enfance pour encourager des réunifications sans danger et des logements permanents et sûrs pour les enfants et leurs familles.

Plaidoyer

Nous ne pourrons mettre un terme au sans-abrisme des familles sans unir les voix de différents groupes de l’ensemble de nos communautés afin de renforcer la visibilité de ce problème et de prioriser des réponses efficaces. C’est la raison pour laquelle notre stratégie appuie toute une gamme d’activités de plaidoyer, parmi lesquelles les efforts visant à augmenter les ressources en logements abordables disponibles au niveau local comme au niveau de l’État.

Consulter notre blog