Nos actions

Découverte et sciences translationnelles

Aperçu de nos stratégies

Imprimer

Parmi les lauréats de notre programme « Grand Challenges » figure un projet de mise au point d'un vaccin antipolio qui intègre des éléments inactivés du virus de la polio dans des sphères microscopiques constituées de molécules de graisse.

Notre objectif :

orienter la recherche scientifique vers des domaines où son impact potentiel est optimisé et accélérer la translation des découvertes en solutions améliorant la santé des populations et sauvant des vies.

Le défi

En bref

En étroite collaboration avec d'autres programmes de la fondation, nous cherchons à consacrer des ressources à la découverte scientifique en vue de créer des versions plus pratiques de solutions existantes et d'élaborer de nouvelles solutions là où il n'en existe pas encore.

Nous nous concentrons avant tout sur les vaccins, les médicaments, la santé maternelle et infantile et la lutte contre les moustiques vecteurs de maladies.

En vue d'accélérer la translation des découvertes scientifiques en solutions applicables dans la pratique, nous voulons identifier de meilleures méthodes pour évaluer et affiner les interventions potentielles avant d'aborder des tests cliniques coûteux et laborieux.

Dans le cadre de nos programmes de subvention « Grand Challenges », nous mobilisons les chercheurs les plus novateurs au monde et édifions un réseau mondial d'initiatives de recherche et de partenaires de financement.

C'est au sein de la division Santé mondiale de la fondation que réside notre stratégie de Découverte et sciences translationnelles, mise à jour en 2012, et dirigée par Chris Wilson.

La recherche et l'innovation sont essentielles pour l'amélioration de la santé des populations et pour sauver des vies humaines. Les vaccins permettent de prévenir des infections et des maladies dévastatrices, les médicaments contribuent à la gestion et au traitement des maladies, et les appareils médicaux permettent aux prestataires de services de diagnostiquer les troubles et d'améliorer l'état de santé général des gens. Ces outils apportent de plus en plus de bénéfices importants aux populations les plus pauvres et les plus vulnérables du monde.

Mais il reste trop de conditions médicales dans le monde en développement sans solutions efficaces, adéquates et financièrement abordables. Et des financements trop insuffisants sont consacrés de manière directe aux problèmes qui affectent de manière disproportionnée les pauvres du monde. Selon certaines estimations, dix pour cent à peine de la recherche médicale est consacrée à des conditions qui représentent 90 % du fardeau mondial des maladies. De surcroît, en raison du soutien limité apporté à la recherche sur certaines des maladies et des populations les plus négligées, l'implication des meilleurs scientifiques reste insufffisante.

Nous devons de toute urgence développer et mettre en œuvre de nouvelles stratégies afin de parvenir à l'éradication de la polio. Nous avons besoin de nouveaux vaccins contre le VIH-sida, la tuberculose et le paludisme. Les traitements disponibles contre ces deux dernières maladies perdent de leur efficacité en raison de la résistance aux médicaments. Nombre d'outils diagnostiques sont inadéquats ou ne sont pas disponibles dans les communautés défavorisées. Il faut des contraceptifs plus efficaces et plus abordables pour répondre à la demande d'options de planification familiale, ainsi que de nouvelles options pour assurer des naissances, une croissance et un développement en bonne santé.

Notre opportunité

Bien que la recherche fondamentale puisse augmenter les possibilités de progrès spectaculaires en s’attaquant aux problèmes durables en matière de santé mondiale et de développement, nous devons faire en sorte qu’elle se concentre sur des solutions à fort impact. Nous devons encourager l’innovation audacieuse et identifier et poursuivre les idées potentiellement novatrices, malgré le risque élevé d'échec.

Des timbres sans fil surveillant les signes vitaux des femmes enceintes et des fœtus peuvent également constituer une méthode peu coûteuse de faire avancer la recherche sur les naissances prématurées.

Des progrès spectaculaires en matière de santé mondiale et de développement peuvent être réalisés si les instituts de recherche, les gouvernements, les fondations, les organisations non gouvernementales (ONG) et le secteur privé s’associent pour concevoir de nouvelles découvertes et de nouvelles technologies pouvant grandement améliorer les résultats pour les familles et les enfants.

Il est indispensable de travailler ensemble pour découvrir les causes d’importants problèmes de santé afin de mettre à jour de nouvelles méthodes pour les résoudre. Dès le début des projets, nous devons prendre en considération le parcours à suivre entre le développement et la mise en place d’une solution. Nous devons anticiper la manière de tester un outil ou une technologie, de le ou la présenter et d’identifier ceux qui en auront l’utilisation. Et il nous faut également promouvoir une collaboration et une coordination interdisciplinaires entre les chercheurs et les financiers en vue de garantir que les solutions développées seront durables et auront l’impact le plus large possible.

Notre stratégie

Le programme de découverte et de sciences translationnelles travaille en étroite collaboration avec d’autres programmes mondiaux de la Fondation Bill & Melinda Gates. Son objectif est de créer et d’améliorer le diagnostic préventif et les interventions thérapeutiques pour le traitement des maladies infectieuses et pour les affections touchant les mères, les nourrissons et les enfants. Nous y parvenons en identifiant et en comblant les lacunes de la connaissance scientifique, en créant ou en mettant en place de nouvelles plateformes technologiques qui peuvent accélérer la recherche et aider à atteindre nos objectifs, et en investissant dans des idées potentiellement novatrices.

Tous nos investissements font avancer notre objectif de créer des solutions pouvant être déployées, acceptées et soutenues dans les pays en voie de développement. Afin d’accélérer la transposition de la découverte scientifique en solutions applicables, nous recherchons de meilleures façons d’évaluer et d’affiner les interventions potentielles (comme les candidats-vaccins) avant qu’elles n’entrent en phase d’études cliniques, à la fois chronophages et coûteuses.

Nous sommes à la recherche d’idées et de solutions provenant d’esprits créatifs dans le monde entier et dans des domaines variés et nous investissons dans la recherche fondamentale par le biais de divers mécanismes, notamment nos programmes de subventions Grand Challenges. Avec nos partenaires Grand Challenges, y compris les agences gouvernementales et les institutions donatrices, nous travaillons à définir des secteurs prioritaires, à encourager la collaboration entre chercheurs et à construire un réseau mondial de projets de recherche et d’investisseurs.

Axes stratégiques

Nos efforts portent sur quatre domaines principaux : la découverte de vaccins, la découverte de médicaments, la santé maternelle et infantile et la lutte contre les moustiques vecteurs de maladies.

Découverte de vaccins

De nombreux obstacles entravent le développement de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment une qualité et une diversité insuffisantes de candidats aux études précliniques, un progrès lent vers les tests précoces sur l’être humain et un coût élevé des études cliniques. Il faut entre 15 et 20 ans pour passer de l’identification des cibles au déploiement d’un nouveau vaccin.

Un timbre à microaiguilles d'un coût modique pour l'administration d'un vaccin antipoliomyélite inactivé est en phase d'essai

Nous investissons dans des technologies susceptibles d'identifier des candidats-vaccins prometteurs et de les affiner avant qu’ils n’entrent en phase d’études cliniques chronophages et coûteuses. Nous investissons également dans la recherche afin de mieux comprendre les facteurs sanitaires qui influencent la vulnérabilité aux maladies infectieuses et l’efficacité vaccinale, tels que la malnutrition et les co-infections. De plus, nous souhaitons mettre en place des modèles de collaboration plus efficaces avec les principaux fabricants de vaccins pour mieux identifier et poursuivre les opportunités mutuellement bénéfiques.

Nos efforts en matière de découverte vaccinale s’attachent à développer des technologies vaccinales et à mettre fin aux lacunes relatives aux connaissances pour faciliter l’éradication de la polio, à tester une nouvelle stratégie pour développer un vaccin contre le VIH-sida largement efficace, et enfin à permettre un développement plus rationnel et accéléré des candidats-vaccins contre la tuberculose.

Découverte de médicaments

Les antimicrobiens ont été la pierre angulaire du traitement des maladies infectieuses, mais relativement peu d’options de traitement sont disponibles pour les maladies qui ont le plus d’impact sur les pays en développement. La tuberculose et le paludisme résistants aux traitements constituent également des problèmes croissants.

Nous travaillons à accélérer l’identification des meilleurs médicaments-candidats et, de la même manière que nous le faisons pour la découverte de vaccins, nous recherchons des occasions de collaborer avec des laboratoires pharmaceutiques compte tenu de leurs ressources et expertises uniques. Nous nous attachons à développer de nouvelles technologies et approches pour ralentir l’évolution et la propagation de la résistance aux traitements, notamment par le biais de nouvelles formulations et technologies d’administration des médicaments.

Nous soutenons les efforts dont l’objectif est de créer une nouvelle génération de médicaments plus efficaces et moins toxiques pour le traitement du paludisme, de la tuberculose, de la leishmaniose viscérale (fièvre noire), de la trypanosomiase humaine africaine (maladie du sommeil), de l’onchocercose (cécité des rivières), de la filariose lymphatique (éléphantiasis) et de la diarrhée sévère. Pour tirer avantage des avancées majeures en matière de science des matériaux, de biologie et de chimie, nous investissons dans le développement de nouvelles technologies contraceptives, notamment la découverte de médicaments contraceptifs non hormonaux.

Santé maternelle et infantile

Un large éventail d’études scientifiques est nécessaire pour identifier l’impact des facteurs tels que la nutrition, l’infection et l’exposition aux toxines environnementales sur les résultats relatifs à la santé de la mère, du fœtus, du nouveau-né et du nourrisson.

Une équipe australienne développe une formule inhalable d'oxytocine utilisée pour traiter les hémorragies de la délivrance.

Nous investissons dans la recherche pour découvrir les causes de la naissance prématurée, une des causes principales de la mortalité infantile, et pour développer des stratégies de prévention innovantes. Nous finançons des projets pour découvrir les causes des problèmes de croissance in utero et durant les deux premières années de la vie d’un enfant (durant lesquelles de graves problèmes de santé peuvent nuire à la croissance et affecter la santé à long terme) et pour développer de nouvelles manières de prévenir ou d’inverser les problèmes de croissance caractérisés par le retard de croissance et l’émaciation. Un tel projet a pour but de développer des normes de croissance des fœtus par le biais de mesures de la croissance des fœtus réalisées dans des conditions optimales partout dans le monde. Nous investissons dans la recherche pour relever les défis rencontrés par les mères et les nouveau-nés entre le début du travail et jusqu’à 48 heures après la naissance -- la période la plus dangereuse pour la mère et son bébé. Un de nos projets est de développer une oxytocine en poudre inhalable pour traiter les hémorragies de la délivrance.

Lutte contre les moustiques vecteurs de maladies

Tous les ans, les moustiques transmettent de nombreuses maladies graves, notamment le paludisme et la dengue à des millions de personnes. La stratégie principale pour combattre ces maladies est d’utiliser des insecticides pour éliminer les moustiques vecteurs de maladies ou les vecteurs. Toutefois, les moustiques sont devenus de plus en plus résistants aux insecticides existants, et certains insecticides sont trop toxiques pour un usage étendu. La lutte contre les moustiques peut nécessiter un changement de comportement de la part des personnes (en utilisant des moustiquaires par exemple) et a besoin de financements pour maintenir les systèmes de distribution.

Nos investissements dans la lutte contre le vecteur moustique incluent des approches biologiques et génétiques non traditionnelles ainsi que de nouvelles interventions chimiques visant à réduire ou maîtriser les populations de moustiques vecteurs de maladies. Un projet de contrôle biologique de la dengue, débuté à travers notre programme de subventions Grand Challenges pour la santé mondiale, a progressé jusqu’aux études en conditions réelles en Australie et est en attente d’approbation pour des études en conditions réelles au Brésil, en Indonésie, au Vietnam et en Thaïlande.

Divers projets de lutte contre les vecteurs, financés par le programme de subventions Challenges Explorations, (notamment l’utilisation de lumière infrarouge comme moustiquaire invisible et facile à utiliser) peuvent contribuer à atteindre l’objectif d’éradication du paludisme.

Soutenir les programmes

Programmes de subventions Grand Challenges

Nos programmes de subventions Grand Challenges aident à stimuler des avancées capitales en matière de santé mondiale et de développement. Ces programmes ont pour objectif d’impliquer des esprits créatifs, de toutes les disciplines scientifiques et partout dans le monde (y compris ceux ne participant traditionnellement pas à la recherche sur la santé mondiale), pour chercher des solutions innovantes à des défis spécifiques de santé mondiale et de développement.

Un appareil en développement dans une entreprise américaine utilise des microaiguilles et un système d'aspiration pour recueillir en toute sécurité et sans douleur des échantillons sanguins en vue d'un diagnostic médical.

Notre programme Grand Challenges pour la santé mondiale a été lancé en 2003 pour se concentrer sur les défis récurrents liés à l’amélioration de la santé dans les pays en voie de développement. Dès le début, 45 subventions ont été accordées à des scientifiques de 33 pays pour un total de plus de 450 millions de dollars. En 2011, nous avons lancé de nouvelles initiatives dans le cadre du programme pour la découverte de biomarqueurs de la santé et des maladies, et pour la découverte de nouvelles manières de parvenir à une naissance, une croissance et un développement sains.

En 2008, nous avons lancé les subventions Grand Challenges Explorations pour encourager des solutions encore plus audacieuses dans certains domaines spécifiques. Chaque personne porteuse d’une idée prometteuse peut faire acte de candidature en remplissant en ligne un simple formulaire en ligne de deux pages. Aucune donnée préliminaire n’est requise. Les subventions initiales sont de 100.000 dollars et les projets réussis ont la possibilité de recevoir une subvention de suivi jusqu’à un million de dollars.

Jusqu’à présent, près de 800 subventions initiales Grand Challenges Explorations ont été accordées à des scientifiques de 53 pays. Le programme, portant à l’origine sur les questions de santé mondiale, est aujourd’hui utilisé différemment par un nombre grandissant d’équipes de la fondation. Parmi ces nouveaux thèmes, on trouve Aid is working. Tell the World (L’aide fonctionne, dites-le au monde) destiné à mettre à jour des moyens inédits de trouver et de diffuser des histoires qui vont inciter les personnes à soutenir l’aide au développement, et Labor-saving Innovations for Women Smallholder Farmers (Innovations économes en efforts à l’attention des femmes agricultrices).

Les gouvernements et les ONG à travers le monde développent actuellement leurs propres programmes Grand Challenges et engagent des fonds importants, à la fois indépendamment et en partenariat avec la fondation. Par exemple, le gouvernement canadien a engagé 225 millions de dollars canadiens par le biais de l’organisation à but non lucratif Grand Challenges Canada pour financer des idées qui intègrent l’innovation scientifique, sociale et commerciale en matière de santé mondiale. L’USAID (Agence américaine pour le développement international) a lancé une série de programmes Grand Challenges pour le développement, le premier étant Saving Lives at Birth (Sauver les vies dès la naissance) dans lequel Grand Challenges Canada et la fondation participent en tant que partenaires. Grand Challenges Brésil a été lancé en 2012 dans le cadre du partenariat entre le gouvernement du Brésil et la fondation. Leur première initiative commune avait pour objectif de réduire la charge des naissances prématurées.

Programme éthique, social et culturel

Les considérations éthiques, sociales et culturelles sont importantes à tous les niveaux des activités de la fondation. Non seulement nous efforçons-nous d’être respectueux et diplomates envers les communautés avec lesquelles nous travaillons, mais nous cherchons également à faire en sorte que nos efforts aient la meilleure chance d’être acceptés, ce qui est une condition préalable au succès.

Une équipe internationale de biologistes étudie des méthodes permettant de réduire la durée de vie des moustiques vecteurs du virus de la dengue.

Notre programme Éthique, Social et Culturel (ESC), portant à l’origine sur le soutien du programme Grand Challenges pour la santé mondiale, collabore actuellement avec les équipes des programmes de la fondation pour anticiper et contourner les barrières culturelles des initiatives en faveur de la santé mondiale et du développement. Des exemples du travail récent du programme ESC incluent le développement de directives d’engagement communautaire pour les études de médicament contre la tuberculose, l’accompagnement en matière de partage de données concernant la polio et le développement d’un modèle de collaboration pour promouvoir la coopération et la confiance entre groupes publics et privés qui œuvrent pour améliorer la nutrition des nourrissons et des jeunes enfants.

Consulter notre blog