Nos actions

Vaccins

Aperçu de nos stratégies

Imprimer

Enfants lors d’une cérémonie de lancement d’un nouveau vaccin contre la méningite à Ouagadougou, au Burkina Faso. (Photo © PATH / Gabriel Bienczycki)

NOTRE OBJECTIF :

éliminer les maladies évitables par la vaccination dans le monde entier.

Le défi

EN BREF

La vaccination est l’un des investissements les plus rentables dans le domaine de la santé mondiale, sauvant près de 2,5 millions de vies chaque année. Et pourtant, toutes les 20 secondes, un enfant meurt d’une maladie évitable par la vaccination, comme la diarrhée ou la pneumonie.

Près de 200 pays ont adopté une vision commune, appelée la Décennie des vaccins, dont l’objectif est d’étendre les bénéfices de la vaccination au monde entier d’ici 2020.

La fondation veille à ce que les vaccins vitaux existants soient fournis aux personnes qui en ont le plus besoin. Nous soutenons également le développement de nouveaux vaccins, ainsi que de nouvelles techniques et approches de distribution.

La fondation s'est engagée à hauteur de 2,5 milliards de dollars vis-à-vis de GAVI Alliance, partenariat mondial entre les secteurs public et privé essentiel pour l'élargissement de l’accès aux vaccins existants et l'accélération de l’introduction de nouveaux vaccins dans les pays en développement.

Notre stratégie pour les vaccins, mise à jour en 2012, est dirigée par Orin Levine, directeur, et s'inscrit dans le cadre de la division Développement mondial de la fondation.

Les vaccins sauvent des millions de vies chaque année et figurent parmi les interventions sanitaires les plus rentables jamais mises au point. La vaccination a abouti à l’éradication de la variole, à une diminution de 74 % des décès dus à la rougeole chez les enfants au cours des dix dernières années et à la quasi-éradication de la polio.

Malgré ces énormes progrès, il est urgent que tous les enfants aient accès à des vaccins susceptibles de sauver leur vie. Un enfant sur cinq dans le monde ne bénéficie même pas des vaccins de base. En conséquence, près d’1,5 million d’enfants meurent chaque année (un toutes les 20 secondes) de maladies évitables par la vaccination, comme la diarrhée et la pneumonie. En outre, des dizaines de milliers d’autres souffrent de maladies graves ou incapacitantes.

Les vaccins sont souvent chers pour les pays les plus pauvres du monde, et les difficultés d’approvisionnement ainsi que le manque d’agents sanitaires formés constituent souvent des défis. De surcroît, le manque de fiabilité des systèmes de transport et des installations de stockage ne facilite pas la conservation des vaccins de haute qualité qui nécessitent une réfrigération.

Notre opportunité

La couverture vaccinale mondiale n’a jamais été aussi étendue. Chaque année, plus de 100 millions d’enfants sont vaccinés contre la tuberculose, la polio, la rougeole, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B, l’hæmophilus influenzæ de type B et, dans certains pays, la fièvre jaune. L'on estime que ces vaccins sauvent 2,5 millions de vies par an.

Les avantages des vaccins ne se limitent pas à la protection des enfants contre les maladies. Une étude récente menée aux Philippines a montré que les enfants ayant reçu un vaccin n’étaient pas uniquement en meilleure santé tout au long de leur enfance, mais obtenaient également de meilleurs résultats aux tests de langue, de mathématiques et de raisonnement verbal.

Près de 200 pays ont adopté une vision commune, appelée la Décennie des vaccins, dont l’objectif est d’étendre les bénéfices de la vaccination à tous les individus d’ici 2020 et donc de sauver plus de 20 millions de vies. L’éradication de la polio est une priorité absolue. Cette collaboration internationale a généré le Plan d’action mondial pour la vaccination (Global Vaccine Action Plan ou GVAP), feuille de route qui étend la distribution des vaccins de base, permet aux pays en développement d’accéder aux vaccins disponibles dans les pays riches, et soutient la recherche et le développement de vaccins.

Notre stratégie

Tous les investissements de la Fondation Bill et Melinda Gates en matière de vaccins et de vaccination contribuent à la réalisation des objectifs de la Décennie des vaccins. En tant que membre de la communauté globale pour la vaccination, qui comprend des pouvoirs publics, d’autres bailleurs de fonds, des organisations internationales, le secteur privé, le monde universitaire, des organisations de la société civile, des organisations confessionnelles et des communautés locales, nous nous efforçons de garantir la distribution des vaccins existants dans les pays qui en ont le plus besoin, et nous soutenons l’innovation nécessaire pour développer de nouveaux vaccins et de nouvelles technologies et approches de distribution.

Axes stratégiques

Vaccination systématique

Au final, toutes nos activités liées à la vaccination dépendent de la solidité des systèmes dans les pays. Nous investissons donc dans des partenariats dont les programmes renforcent ces systèmes et leur offrent un support ; il s’agit notamment de partenaires comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF, GAVI Alliance et des organisations de la société civile.

Préparation d'un vaccin qui protège contre plusieurs maladies à Accra, au Ghana.

Nous investissons également dans des outils et dans la recherche, avec des initiatives visant à améliorer la collecte et l’analyse des données liées aux vaccins, à mesurer l’avancement des efforts en matière de vaccination et à développer de nouveaux outils de diagnostic pour aider les agents sanitaires à évaluer l'immunité.

Le renforcement des chaînes d’approvisionnement et de la logistique constitue une autre priorité. Nous prenons en charge le développement d’outils et approches susceptibles d’aider les pays à améliorer le transport, la distribution et la gestion des vaccins. Cela est particulièrement important lors de la préparation des pays à fournir de nouveaux vaccins, plus onéreux, à un plus grand nombre de personnes. De nombreux vaccins sont thermosensibles et nécessitent donc des conditions spéciales de stockage, de transport et de manipulation pour être distribués de manière efficace et sûre.

Personnel de santé lors du lancement de la campagne de vaccination contre la méningite MenAfriVac à Ouagadougou, au Burkina Faso. (Photo © PATH / Gabriel Bienczycki)

Concernant la vaccination systématique, nous pensons que la lutte contre la rougeole mérite une plus grande attention. Nous préconisons un renforcement des systèmes de distribution systématique du vaccin contre la rougeole, ainsi que des campagnes d’information correctement planifiées et exécutées. Nous accordons une attention particulière à certains pays (l’Inde, le Nigeria et l’Éthiopie), qui comptent un grand nombre d’enfants non vaccinés et où nous avons établi de solides relations avec l'État et mis en place toute une série d’investissements.

Vaccination d'un enfant à Silte, en Éthiopie.

En Inde, nous concentrons nos efforts sur les États de l’Uttar Pradesh et du Bihar. Dans ce dernier, nous poursuivons sur la lancée des efforts précédemment déployés et couronnés de succès pour étendre la couverture vaccinale. Par ailleurs, nous y soutenons des programmes de test et d’évaluation de différentes innovations, comme les technologies d’enregistrement, de suivi et de cartographie des vaccins. Nous investissons également dans de nouvelles méthodes de sensibilisation à la vaccination auprès des familles et des professionnels de la santé et de création de la demande à ce niveau.

Introduction à la vaccination

L’une de nos collaborations les plus importantes est celle que nous avons établie avec GAVI Alliance, partenariat mondial public/privé entre des scientifiques, des experts en santé, des leaders publics, des hommes d’affaires et des organisations philanthropiques, dont l’objectif est de vacciner les enfants du monde entier. GAVI finance l’achat de vaccins et offre un support technique dans les pays dont les besoins sont les plus grands. Depuis 1999, la fondation s'est engagée à hauteur de 2,5 milliards de dollars vis-à-vis de GAVI Alliance.

Cette dernière aide les pays à proposer des vaccins contre les maladies pneumococciques et le rotavirus, principales causes de la pneumonie et de la diarrhée sévère. Ces infections figurent parmi les principales causes de décès des enfants dans les pays en développement. GAVI soutient également des projets pilotes visant à planifier l’introduction du vaccin anti-VPH, qui protège contre le cancer du col de l’utérus, grande cause de mortalité liée au cancer chez les femmes dans les pays en développement.

Historiquement, il a fallu jusqu'à 15 à 20 ans pour que les vaccins disponibles dans les pays les plus riches arrivent dans les pays les plus pauvres du monde. Ce délai a tendance à se raccourcir, notamment grâce à la collaboration de GAVI Alliance avec l’industrie, qui a permis de diminuer le prix des vaccins.

Approches innovantes et basées sur le marché

Pour que les vaccins les plus prometteurs soient accessibles aux personnes qui en ont besoin, nous participons à des partenariats innovants qui vont de la découverte à la distribution, en passant par la mise au point. C'est ainsi que nous avons soutenu un important partenariat entre PATH, l’OMS, le Serum Institute of India et les pouvoirs publics d'États africains pour développer un vaccin à un prix abordable contre la méningite A. Premier vaccin conçu spécifiquement pour l’Afrique, MenAfriVac a conduit à une chute du nombre d'infections de méningite A dans l'année qui a suivi son introduction. Des vaccins prometteurs contre la malaria et la dengue en sont actuellement au stade ultime de leur mise au point et pourraient avoir un impact considérable en matière de lutte contre ces maladies.

Employés du Serum Institute of India (Institut indien des sérums), grand producteur de vaccins abordables utilisés dans les pays en développement.

La fondation investit également dans la recherche et le développement visant à améliorer les vaccins existants. Parmi ces améliorations, citons l’utilisation de nouveaux adjuvants qui renforcent la réponse immunitaire et pourraient réduire la quantité d’antigènes requis par dose, et donc diminuer le coût des vaccins. D’autres améliorations visent à diminuer le nombre de doses requises et à faciliter l’administration des vaccins. Nous soutenons également la recherche afin de simplifier la distribution des vaccins par le biais d’innovations comme les dispositifs d’administration sans aiguille et les vaccins thermostabilisés qui ne nécessitent pas de réfrigération.

Tout comme l’offre et la demande, le prix est un élément-clé de la réussite du lancement et de l’utilisation durable de tout nouveau vaccin. Sans idée précise de la demande relative à un vaccin et de son mode de distribution, les fabricants n'ont guère d'intérêt à investir dans le développement et la fabrication de produits. Nous relevons ce défi en collaborant avec des entreprises privées pour mettre en place des mécanismes de financement innovants et basés sur le marché afin de garantir la mise au point de vaccins au coût le plus bas possible.

Ces mécanismes de financement ont permis de réduire le prix des vaccins contre les maladies pneumococciques et le rotavirus, ainsi que celui du vaccin pentavalent, qui protège contre cinq maladies mortelles en une seule injection. Nous tentons de garantir l’approvisionnement de ces vaccins en quantité suffisante pour répondre à la demande des pays du monde entier.

La concurrence qui se développe rendra également les vaccins plus abordables. Nous soutenons la construction d’usines de fabrication et l'arrivée sur le marché de nouveaux venus pour que des vaccins de qualité puissent être produits en quantité suffisante et à bas prix. Les fabricants de vaccins au Brésil, en Inde et en Chine ont régulièrement amélioré la qualité de leurs produits, ce qui contribuera à faire baisser les prix à l’échelle internationale.

Prise de décision fondée sur des preuves

Les responsables des pays en développement doivent tenir compte de plusieurs facteurs avant de prendre des décisions quant aux vaccins à introduire et à leur date de lancement.

Ils doivent examiner l’impact de la maladie concernée dans leur pays, l’efficacité d’un nouveau vaccin sur une population donnée et déterminer ses avantages par rapport à d’autres interventions sanitaires.

Premier enfant en Inde à recevoir un vaccin pentavalent introduit par GAVI Alliance. (Photo © GAVI Alliance)

Par nos investissements, nous cherchons à fournir des informations et des analyses fiables pour permettre aux responsables de passer en revue de nouveaux vaccins et donc d’accélérer la prise de décision. L’exactitude des données relatives au fardeau financier que représente la gestion d’une maladie est essentielle pour calculer précisément la rentabilité des vaccinations. Les pays ont également besoin d’informations précises sur les prix et les produits afin d’acheter le meilleur produit au prix le plus bas possible. Nos partenaires peuvent ensuite aider les décideurs à planifier l’introduction des vaccins.

Plaidoyer

Nous agissons aux niveaux international, national et local pour nous assurer que la vaccination reste une priorité. Nous nous engageons à soutenir et à consolider GAVI Alliance et nos autres partenaires qui œuvrent pour améliorer et développer la vaccination.

Consulter notre blog