Nos actions

Bibliothèques mondiales

Aperçu de nos stratégies

Imprimer

Dans un centre de technologies communautaire à Villa Mella, en République dominicaine, un programme intitulé TechnoChicas propose une formation en informatique destinée aux jeunes filles.

NOTRE OBJECTIF:

garantir l’accès à l’information via la technologie dans les bibliothèques publiques pour toutes les populations, notamment les communautés les plus démunies à travers le monde.

Le défi

EN BREF

Seulement 35 % de la population mondiale dispose d’une connexion à Internet. Les populations des communautés pauvres et rurales ont le moins de chances de bénéficier d’un accès à Internet ou de savoir utiliser les ressources en ligne.

Les opportunités économiques, éducatives, sanitaires et sociales dépendent de plus en plus de l’accès à Internet.

Les bibliothèques publiques sont particulièrement bien placées pour offrir un accès public à Internet, ainsi qu’une formation aux personnes n’ayant aucune autre possibilité de se connecter au monde numérique.

Nous travaillons avec des partenaires afin de soutenir les bibliothèques publiques, de renforcer leur environnement global, de contribuer aux connaissances et au leadership, et de défendre les bibliothèques publiques.

Notre stratégie de bibliothèques mondiales, révisée en 2012, est conduite par Déborah Jacobs, directrice, et s’inscrit dans le cadre de la division Développement mondial de la fondation.

À une époque où les opportunités économiques, éducatives, sanitaires et sociales dépendent de plus en plus de l’accès à Internet, un accès inexistant est synonyme de manque d’opportunités. Seulement 35 % de la population mondiale dispose d’une connexion à Internet. Les populations des communautés pauvres et rurales ont le moins de chances de bénéficier d’un accès à Internet ou de savoir naviguer dans le monde numérique. En effet, Internet permet de rechercher un emploi, d’accéder aux programmes publics, d’acquérir de nouvelles compétences via des cours en ligne, d’effectuer des recherches sur de graves problèmes de santé, et de participer à des interactions sociales à distance avec des parents ou des amis.

Les opportunités disponibles en ligne revêtent désormais une telle importance pour le développement individuel et communautaire qu’un rapport de 2011 du rapporteur spécial sur la liberté d'expression au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, avançait que l’accès à Internet était un outil fondamental dans l’exercice des droits de l’Homme. Plusieurs pays, notamment l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France et la Grèce, ont officiellement reconnu l’accès à Internet comme un droit de l’homme permettant aux citoyens de rester informés et d’utiliser les renseignements et les services en ligne nécessaires pour vivre au XXIe siècle.

À l’ère numérique, l’égalité des chances exige que tous les individus, en particulier les pauvres, aient accès aux informations en ligne, ainsi qu’aux compétences nécessaires pour utiliser Internet. Au niveau mondial, les bibliothèques publiques sont particulièrement bien placées pour offrir cette opportunité.

La plupart des pays disposent en effet de bibliothèques publiques. On en compte plus de 315.000 à travers le monde, dont 73 % dans les pays en développement et en transition. Dans de nombreuses communautés, les bibliothèques publiques représentent le seul endroit où une personne, indépendamment de son niveau d’études ou de ses compétences, a accès gratuitement à l’information et à Internet. En outre, le personnel de ces bibliothèques propose souvent des formations et un support technique pour les internautes novices comme pour ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences.

Cependant, malgré leur rôle essentiel, les bibliothèques publiques n’attirent souvent que peu de visiteurs et ont besoin d’un soutien considérable pour entrer dans l’ère numérique. Satisfaire les besoins croissants en information des individus et des communautés via la technologie n’est pas chose aisée. La technologie devient rapidement obsolète et des ressources sont nécessaires pour suivre les besoins des communautés en constante évolution.

Notre opportunité

Avec leur infrastructure actuelle, leur personnel dédié et leur mission qui vise à établir un lien entre les individus et les informations, les bibliothèques sont particulièrement adaptées pour offrir un accès public à Internet et pour former les personnes qui, sans cette solution, resteraient en marge du monde numérique.

Centre d’information communautaire en zone rurale au Kenya, qui offre des formations en informatique et un accès à Internet.

Si les bibliothèques peuvent se réinventer et adopter un rôle élargi en tant que centres d’informations en ligne, l’impact sur les individus et les communautés ne sera pas négligeable. Dans les bibliothèques publiques, on enseigne déjà aux agriculteurs et aux pêcheurs à utiliser Internet pour promouvoir leurs produits et suivre l’évolution des prix du marché. Les familles et les individus ont recours aux technologies mises à leur disposition dans les bibliothèques afin d'accéder à des informations sur la santé maternelle, le développement et la nutrition au cours de la petite enfance, et le VIH-sida. Dans les bibliothèques, les usagers se connectent à la toile pour en savoir plus sur les méthodes agricoles et les différentes solutions permettant de faire face au changement climatique et à la déforestation.

Chaque année, aux États-Unis, environ un tiers des individus âgés de 14 ans et plus, soit à peu près 77 millions de personnes, utilisent un ordinateur ou un réseau sans fil dans une bibliothèque publique pour accéder à Internet. Une étude récente a montré que les usagers des bibliothèques ont tendance à accéder à davantage aux informations concernant la santé, l'État, les langues et la culture que ceux se connectant à partir d’autres infrastructures publiques. Selon ces usagers, l’utilisation d’Internet a des effets positifs sur leur vie en matière de santé, d’éducation, de gain de temps, de revenus et de finances personnelles.

Les habitants du village d’Huara, au Chili, ont accès à Internet dans la bibliothèque publique.

Au Chili, une campagne nationale d’alphabétisation numérique a permis de proposer une formation de base à des centaines de milliers de personnes, principalement via un réseau de plus de 300 bibliothèques publiques. Au Mexique, les bibliothèques publiques constituent le seul accès à Internet disponible pour presque deux tiers des communautés rurales. Dans les zones rurales du Botswana, les bibliothèques publiques servent de bureau aux petites entreprises, qu’elles aident ainsi à devenir plus sophistiquées et plus compétitives. En Ukraine, une communauté a utilisé l’accès Internet d’une bibliothèque pour glaner des informations sur des techniques agricoles, ce qui a complètement changé sa culture de tomates et considérablement augmenté sa qualité et son rendement.

Comme le montrent ces exemples, l’accès à l’information et au savoir constitue un facteur de nivellement. Il enrichit les vies, détermine les choix et prépare les personnes à trouver un emploi sérieux et à prendre part à la vie de leur communauté.

Notre stratégie

Les premières subventions de la Fondation Bill et Melinda Gates, versées en 1997, ont financé l’accès gratuit à Internet dans les bibliothèques publiques américaines pour donner à tous un libre accès à l’information et aux opportunités qui découlent des compétences numériques et de la connectivité. Au fur et à mesure de l'expansion internationale des travaux de la Fondation, notre initiative pour les bibliothèques a suivi la même trajectoire. Depuis 2002, nous avons mis à profit notre expérience acquise dans les bibliothèques publiques des États-Unis pour la mettre au service d’initiatives similaires dans le monde entier.

Section de la bibliothèque publique de la Nouvelle-Orléans en Louisiane

Notre programme Bibliothèques mondiales soutient la transformation des bibliothèques afin d’élargir leur rôle en tant que moteurs du développement. Nous travaillons en partenariat avec les autorités publiques et d’autres investisseurs publics et privés afin d’étendre l’accès aux technologies dans les bibliothèques publiques, d’encourager l’innovation dans les bibliothèques, de former les bibliothécaires et de défendre les évolutions politiques qui leur sont favorables.

Axes stratégiques

Nous concentrons nos efforts sur quatre domaines dont nous estimons qu'ils auront l'impact le plus important.

Accès aux technologies dans les bibliothèques

Lycéens utilisant les ordinateurs d’une bibliothèque publique à Constanța, en Roumanie.

Notre premier intérêt se porte sur l’accès aux technologies dans les bibliothèques publiques sur l'ensemble de certains territoires nationaux, en particulier dans les pays en développement et en transition, tout en maintenant notre engagement envers les bibliothèques américaines. Nous proposons un soutien sur plusieurs années aux pays qui affichent des besoins élevés quant à l’accès à l’information et qui se montrent prêts à mettre en place un accès à la technologie dans leurs bibliothèques publiques. Nos subventions financent les actions nécessaires pour comprendre les besoins technologiques à l’échelle locale, acheter l’équipement destiné aux bibliothèques, former le personnel et aider les bibliothèques à obtenir un soutien public pour un financement à long terme.

À ce jour, en plus des États-Unis, nos actions nous ont menés au Mexique, au Chili, en Colombie, au Botswana, en Lituanie, en Lettonie, en Roumanie, en Ukraine, en Pologne, en Bulgarie, en Moldova, au Vietnam et en Indonésie. Nous avons également participé à des programmes plus modestes au Népal, au Bhoutan, en Inde, au Guatemala et au Honduras.

Recherche et innovation

Nous finançons des projets et des initiatives de recherche concernant l’accès public à l’information et à Internet, les tendances qui déterminent la fourniture des services des bibliothèques à leurs communautés et les solutions pour encourager l’innovation dans les bibliothèques. Ces actions aident les dirigeants et le personnel des bibliothèques publiques à comprendre et à intégrer rapidement les idées, outils et services innovants qui répondent aux besoins en évolution de leur communauté. Ces projets comprennent une étude mondiale sur cinq ans sur l’impact de l’accès public à Internet et aux ordinateurs, ainsi qu’une étude réalisée par le Pew Research Center sur l’utilisation des bibliothèques publiques aux États-Unis, avec une attention particulière portée aux livres et au contenu numériques.

Formation et direction

Nous aidons à identifier des bibliothécaires motivés et à leur donner les moyens de mettre en place des bibliothèques influentes. À travers la formation à la direction, ils découvrent différentes méthodes pour promouvoir la culture de l’innovation et la prise de risques, pour collaborer avec des partenaires dans le domaine des bibliothèques, pour créer et tester divers modèles de services, et pour impliquer les membres des communautés et d’autres acteurs dans la conception et dans l’offre des services de leur bibliothèque. L’un des efforts que nous soutenons est celui du Réseau international des innovateurs des bibliothèques émergentes, réseau mondial de bibliothécaires qui partagent la même vision du rôle que doivent jouer les bibliothèques du XXIe siècle.

Politique et plaidoyer

Pour réussir, les bibliothécaires doivent comprendre les avantages que leurs établissements offrent aux individus et aux communautés, et les en informer. Notre travail en matière de politique et de plaidoyer leur permet, ainsi qu’aux autres partenaires concernés, de mesurer l’impact de l’accès public aux bibliothèques, de renforcer leurs compétences en matière de plaidoyer et de soutenir les évolutions politiques favorables aux bibliothèques. Les projets que nous encourageons incluent la création d’un système de mesure commun pour la collecte de données sur la contribution des bibliothèques aux questions clés de développement telles que la santé, l’éducation et les opportunités économiques.

Consulter notre blog